Les petits portraits

Portrait de Naïma de Nayanaï

28 mai 2015
Nayanai portrait

Aujourd’hui, je vous présente l’adorable et pétillante Naïma, une créatrice strasbourgeoise à l’imagination débordante. Elle est illustratrice et fabrique également des objets en céramique. Elle donne ainsi vie à des petites cuillères et des bols en leur conférant des personnalités uniques. Je suis absolument fan de ses créations rigolotes, poétiques qui enchantent notre quotidien.

Je vous invite à découvrir son blog, une merveille pour les yeux , sa boutique et sa page Instagram.

nayanai cuillères

Peux-tu nous dire quelques mots sur toi ?
Je m’appelle Naïma. Je viens de Mayotte. Cela fera bientôt 10 ans que j’habite en France métropolitaine. J’aime énormément la nature. Cela m’attristait de ne pas avoir de potager (je n’ai pas de balcon) alors j’ai décidé de me faire un « petit coin nature » dans notre petit appartement. Il y a un avocatier, un figuier, des herbes aromatiques, des pommes de terres et d’autres plantes que j’adore regarder pousser. Je me suis découverte une passion pour les braderies ! 🙂 Je pose trop de questions. Je suis fan les films bollywoodiens. Dans une autre vie, j’aurais aimé être rousse. Et j’adore créer à partir de choses simples, des objets ou des espaces poétiques.

Peux-tu nous donner 3 adjectifs qui te correspondent bien ?
Je suis souriante, passionné par les autres (les gens sont tellement intéressants) et travailleuse (je ne sais pas me reposer).

Comment décrirais-tu ton univers ?
Mon travail est bercé par les souvenirs des contes et légendes que l’on nous racontait mes sœurs et moi quand nous étions petites. Même s’il ne reste que des bribes de ces histoires : l’imaginaire, les univers (étranges, colorés, oniriques) sont restés. Je raconte mes histoires par le biais de l’illustration. Il est le fil conducteur de tous mes projets.
Mon univers est coloré, espiègle, drôle, pétillant, un soupçon sombre et étrange mais toujours baigné de douceur. J’aime qu’il y ait une interaction avec les objets/illustrations que je créée et les personnes qui les reçoivent. J’aime fabriquer des objets qui font partie du quotidien comme des cuillères et y mettre un peu de magie. Que les personnes qui les reçoivent se racontent des histoires. Des histoires qui leurs sont propres et qu’ils partagent.

naynai illustration
Pourquoi as-tu choisi ce nom « Nayanaï » ?
Nayanaï est la fusion de deux éléments : une partie de mon prénom et un surnom que me donnait une amie au lycée. Je l’aimais bien alors, je l’ai gardé! 🙂 J’ai été agréablement surprise de découvrir que Nayanaï est une ville au Bangladesh! 🙂

Depuis quand as-tu lancé ton activité ?
J’ai créé mon entreprise en fin 2013. Un an après l’obtention de mon master d’art visuels. J’avais déjà commencé à faire des salons pendant mes études. Je me suis dit pourquoi ne pas me lancer! Je continue toujours aujourd’hui ! 🙂

Qu’est-ce qui t’as amené à la céramique ?
J’ai toujours adoré la céramique. Surtout deux artistes : Nathalie Choux et Lili Scratchy. J’admire leurs travaux respectifs : la finesse, la poésie et la mélancolie de l’une et de l’autre la loufoquerie, l’expérimentation et les couleurs. Je me suis dit un jour : « dans 10 ans, j’en ferai ». Et hop quelques mois après, un atelier de céramique ouvrait ses portes juste à côté de chez moi. J’y ai appris énormément. Depuis, une autre céramiste m’a inculqué d’autres techniques que je perfectionne chez moi.
J’aime la céramique car il a plein de possibilités, plein de techniques pour obtenir d’innombrables résultats. A partir d’une pâte solide ou liquide, on peut faire ce que l’on veut : des œuvres monumentaux au objets fins et délicats. J’aime cette matière surtout car elle fait partie de ces « matériaux naturels » qu’on utilise au quotidien et qui durent longtemps quand on en prend soin. Et surtout car ils se transmettent de génération en génération.
Façonner des objets dans la céramique est aussi une manière de mettre un peu de poésie, de l’étrangeté dans le quotidien qui nous semble parfois routinier. L’imaginaire se pose tel une emprunte, une trace sur les objets du quotidien.

Cuillère Nayanai

D’où tires-tu ton inspiration ?
Comme tout le monde mes inspirations sont multiples : chez moi, chez les autres, dehors, dans la nature, sur internet. J’ai une banque d’image énorme sur mon PC qu’il faudrait que je trie d’ailleurs. La couleur est très importante pour moi. Ce que je préfère ce sont les formes et les couleurs. J’essaye de les retranscrire dans mon travail, de rassembler plusieurs éléments pour leur donner une nouvelle forme, une autre identité afin qu’elle raconte de nouvelles histoires.

Où travailles-tu ? As-tu ton propre atelier ?
Je travaille chez moi. Je me suis installée un petit coin avec ma table de travail devant la fenêtre. Pour le moment, cela me plaît bien. Plus tard, je prendrai un atelier car au final mon travail prend de plus en plus de place dans l’appartement. Et j’ai besoin de plus de place pour mieux travailler.

K

Peux-tu nous parler de ton processus créatif ?
Je vais parler alors des différentes étapes pour la création d’objets en céramique : par exemple pour les personnages cuillères. Il faut bien garder en tête que chaque étape prend du temps et qu’il faut s’armer de beaucoup de patience. Tout d’abord, je cherche les visages des personnages. J’ai plein de petits papiers où je griffonne des visages, où je teste des couleurs qui traînent un peu partout. Mon copain a très bien compris qu’il ne fallait pas les jeter ! 🙂 Quand je suis satisfaite du rendu. Alors, je commence à travailler la terre pour la rendre malléable et lui enlever d’éventuels bulles d’air. Je façonne la forme « en gros ». Ensuite, je laisse un peu sécher. Quelques temps après, je commence à sculpter ma forme jusqu’à ce qu’elle me convienne. Viens l’étape du crayonné sur la céramique et j’engobe (je peins). Ensuite, j’attends 2, 3 jours que tout soit bien sec avant d’emmener les objets à l’atelier où je fais cuire pour la première cuisson. J’y retourne ensuite pour l’émaillage. Et enfin une dernière fois pour récupérer les objets. J’ai toujours une appréhension par rapport la cuisson car avec la céramique, on ne sait jamais vraiment ce que va rendre le résultat (trop fin, trop d’émaille,..). Surtout que je ne suis pas une spécialiste néanmoins je suis fière de pouvoir faire chacun de mes objets à la main. Ainsi commence leurs histoires qui j’espère seront remplis de péripéties dans leurs nouvelles familles.

Que répondais-tu quand on te demandait ce que tu voulais faire plus tard étant petite ? Aujourd’hui es-tu dans un domaine proche ?
Ne vous moquez pas, hein ! 🙂 Je voulais être patineuse artistique car j’étais fan de Surya Bonaly et aussi fleuriste car j’ai toujours adoré les fleurs. J’ai toujours quelques fleurs cueillies en rentrant chez moi, même aujourd’hui. Avec mes sœurs, on mettait de l’eau savonneuse sur les carreaux du salon et on s’élançait pour glisser. On disait à notre mère qu’il y avait plein de savon partout parce qu’on passait la serpillière ! 🙂 On avait plein de petites coupures au niveau des genoux mais c’était tellement drôle! 🙂
Aujourd’hui, je ne suis pas du tout dans ces domaines mais les fleurs ne sont jamais très loin. Toujours un bouquet à côté de moi ou dans mon travail. En ce moment, c’est du lilas !

Fnayanai intérieur

Quelles sont tes passions ? Qu’aimes-tu faire de ton temps libre ?
Je suis passionnée par beaucoup de choses ! Trop parfois ! 🙂 J’aime tester des recettes surtout celles que je n’ai pas l’habitude de manger. En ce moment ce sont des recettes asiatiques. J’ai découvert le blog Bowl and spoon : je teste de temps en temps les recettes qu’elle propose. C’est toujours succulent. En ce moment, c’est la recette de la tapenade d’olives vertes. Un régal !
J’aime faire du jardinage, du tricot/crochet, découvrir une nouvelle activité, dénicher de nouveaux meubles pour notre intérieur, faire des promenades, cueillir des fruits et des légumes et papoter avec les copains.

Kimchi Nayanai
Quels sont tes petits plaisirs au quotidien ?
Les bisous du matin de mon amoureux, regarder pousser les plantes, faire un métier que j’aime, la pause goûté et parfois le film du soir regardé en amoureux avec une petite tisane. Je suis une mamie, je sais ! 🙂

Ta journée parfaite ?
Je n’ai pas vraiment de journée parfaite. Ce serait plutôt les souvenirs de journées que j’adorais quand j’étais petite. Toute une journée en famille à la plage avec la maison de l’autre côté de la route. On se baignait, on mangeait des bananes, du manioc et des ailes de poulet cuits au barbecue et on prenait le soleil. J’adorais ces journées. J’aimerais bien en refaire.

Peux-tu nous parler de la déco de ton chez toi ?
Notre appartement est tout petit. Alors côté décoration, on ne peut pas faire ce qu’on veut. La grande majorité de la décoration est dans des cartons en attente du prochain appartement. Ce qui est bien, c’est que les murs sont blancs et qu’on y a ajouté plein de détails pour en faire un petit cocon. Et surtout, il y a une grande hauteur sous plafond et de grandes portes fenêtres qui font que l’appartement est baigné de lumière.

nayanai déco

As-tu des objets « fétiches » ?
J’ai cherché longtemps pour trouver la réponse à cette question. Je dirais les tissus de Mayotte que ma maman et ma mamie m’ont donné, quelques livres, des graines et une paire de boucles d’oreilles que m’a donné ma maman quand je suis venue pour la première fois en France métropolitaine.

As-tu des créateurs pour lesquels tu as eu un coup de cœur ?
Il y a en a tellement ! 🙂
Il y a d’abord les artistes plasticiens que j’affectionne comme Odilon Redon, Klimt, Chagall, Kandinsky, Cy Twombly, Cendrine Rovini …mais aussi les illustrateurs comme Amélie Fléchais, Clément Lefèvre, Lucille Michieli, Jérémie Almanza… les créateurs comme Rose Minuscule, Natali Koromoto, Masami Cocon, Le train fantôme… et surtout l’incommensurable Hayao Miyazaki ! 🙂

lucille michieli

Le joli univers de Lucille Michieli

Rose minuscule lapins

Les créations poétiques de Rose Minuscule

Quels sont tes futurs projets pour cette année pour ton activité ?
Ce qui est super dans les métiers créatifs, c’est qu’on rencontre les gens et moi, j’adore ça !
Je suis en train de penser à d’autres produits comme par exemple des dessous de plats pour de prochains projets. D’autres choses sont en cours ou simplement en stade d’idée alors j’aimerais un peu les garder pour moi pour le moment. J’aimerais mettre un peu de magie et d’étrangeté dans l’intérieur des autres. J’adore faire cela chez moi alors j’aimerais bien que d’autres me permettent de le faire plus encore chez eux.

nayanai illustration 2

Merci beaucoup Céline, c’est la première fois que je réponds à une interview qui va être lu. Cela m’a fait extrêmement plaisir de pouvoir y répondre ! 🙂 La fille qui rougit en moi te dit MERCI !  🙂 ♥

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply marie kléber 28 mai 2015 at 11 h 58 min

    Une autre belle découverte. j’aime ces interviews Céline qui nous font entrer dans de jolis univers, qu’on a envie de découvrir, qui nous font voyager. Merci et plein de belles choses pour Naïma!

    • Reply Céline 28 mai 2015 at 18 h 11 min

      Je suis très contente que tu aies apprécié le joli univers de Naima ! Ton commentaire encore une fois me fait chaud au cœur et me donne envie de continuer 😉

  • Reply Maurine 1 juin 2015 at 13 h 44 min

    Je découvre ton blog aujourd’hui et quel plaisir ! Merci <3

    • Reply Céline 2 juin 2015 at 10 h 52 min

      Oh merci beaucoup et bienvenue ici 🙂 !!

    Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :