Les petits portraits

Visite de l’atelier de Sarah, créatrice de Laklak

11 décembre 2016
lak lak sarah

J’ai eu le plaisir de faire la connaissance de Sarah, créatrice de Laklak, lors du dernier événement organisé par l’agence Pulpe. J’ai tout de suite été fascinée par son travail. Sarah utilise en effet une technique artisanale très populaire au Vietnam, le bois laqué, en la modernisant et la mettant au goût du jour. Le résultat : une gamme de colliers, bracelets, broches très chic et hyper graphiques avec une inspiration asiatique. J’ai trouvé cette démarche très intéressante et ai tout de suite voulu en savoir plus sur son parcours et son histoire. Sarah m’a donc très gentiment reçu cet automne dans son appartement parisien à Montmartre. J’y pu découvrir la petite entreprise de Sarah, observer son minutieux travail et voir des superbes bracelets voir le jour. Je vous emmène donc, à travers cet article, dans l’atelier LakLak.

Vous pourrez retrouver les bijoux de Laklak sur etsy et suivre l’actualité de Sarah sur Facebook et Instagram.

31laklak atelier créatricelaklak-bijoux

L’interview :

Peux-tu nous dire quelques mots sur toi ? 
Je suis Sarah, j’ai 29 ans et j’habite à Montmartre avec mon chat petit Tsuki. Je suis créatrice de bijoux en bois laqué décorés à la feuille d’or. Je revisite un art millénaire dans des bijoux à l’esthétique actuelle.

laklak broches laqueQuel est ton parcours ?
J’ai d’abord fait des études de design, mais il me manquait quelque chose, je ressentais le besoin d’apprendre un véritable savoir-faire, de « mettre la main à la pâte ». J’ai longuement hésité entre le travail du bois et de la céramique. Et puis, à l’occasion d’une journée porte ouverte à l’école Olivier de Serres (ENSAAMA, École Nationale des Arts Appliqués et des Métiers d’ Art), j’ai découvert la technique ancestrale de la laque. Ce fut un véritable coup de cœur ! L’intensité et les innombrables possibilités créatives qu’offre ce matériau m’ont immédiatement fascinée. J’ai alors intégré cette formation et ça a été le début d’une grande passion.

Comment définirais-tu en quelques mots l’esprit de LAKLAK?
LAKLAK, ce sont des bijoux en bois laqué décorés à la feuille d’or dans un univers graphique coloré et poétique.

laklak-atelierQu’est-ce qui t’a amené à te lancer dans la création de bijoux ? Où as-tu appris la technique de la laque ?
À la fin de mes études, je suis partie en Asie, principal berceau de la laque, pour approfondir mes connaissances dans cette technique traditionnelle. Je suis allée au Japon et j’ai passé plusieurs mois au Vietnam, à Hanoï, aux côtés d’un maître laqueur. Voyager ainsi ouvre des horizons infinis en matière de création et nourrit intensément l’inspiration. De retour en France la tête remplie d’images, je n’ai plus qu’à me lancer, je crée alors ma première collection de bijoux inspirée par l’Asie. C’est ainsi que ma boutique LAKLAK est née, en juin 2012.

laklak collierD’où tires-tu ton inspiration pour tes créations ? 
Mon inspiration, je la puise dans la richesse de mes voyages. J’ai eu la chance d’aller en Asie et en Amérique du sud. J’ai encore en tête des couleurs, des motifs  et des textures. Mais au final, l’inspiration c’est aussi au quotidien, des petits détails, une jolie plante, un motif architectural…

Peux-tu nous parler de ton processus créatif ? 
 Superpositions de couches de pigments, ponçages, poses de feuilles d’or, gravures, vernissages, lustrages sont autant d’étapes qui jalonnent la réalisation d’un bijou. Il faut savoir qu’il me faut un mois pour terminer une pièce, de l’application de la première couche au lustrage final. Les temps de séchage m’imposent un temps de réalisation très long. Bien entendu je commence plusieurs bijoux à la fois 🙂

laklak laquelaklak-creationsTrouves-tu facilement les fournitures nécessaires pour tes créations ?
Il n’est pas facile de se fournir en France pour travailler la laque mais j’ai tout de même la chance de pouvoir trouver le nécessaire dans deux boutiques parisiennes.

Laklak feuilles d'orlaklak couleursConnais-tu d’autres jeunes créateurs travaillant la laque ?
Nous sommes très peu à utiliser la laque comme moyen d’expression. On retrouve principalement ce médium dans le domaine de l’ameublement. J’ai des amies qui ont fait la même formation que moi et qui aujourd’hui travaillent dans la restauration de mobilier ou le décor mural.
Dans un univers très différent du mien, Marion Delarue réalise des bijoux laqués qui sont de véritables œuvres d’art conceptuelles.

Tu travailles dans ton appartement, comment cela se passe-t’il ?
Ce n’est pas évident, travailler chez soi demande de l’organisation sinon c’est vite le bazar 😉

C’est aussi un avantage, pouvoir travailler à son rythme, avec son petit confort. Mais à terme j’aimerais trouver une place dans un atelier collectif, pouvoir échanger, partager, c’est bien plus riche !

laklak atelier déco

Qu’aimes-tu faire de ton temps libre ? Quels sont tes petits plaisirs au quotidien ?
J’habite Montmartre depuis maintenant un an. Je suis littéralement amoureuse de l’atmosphère qui y règne. Chaque jour je découvre encore de nouvelles ruelles inexplorées. J’aime m’y perdre. Dès que j’ai besoin d’une pause, je vais m’y promener ou y courir.
J’avoue avoir aussi une passion pour la nourriture et notamment tout ce qui est salé. Ça tombe bien j’adore cuisiner 🙂

Chat Lak Laklaklak-sarah

Peux-tu nous parler de Pulpe ?
Pulpe c’est l’idée qu’a eu Clémence de créer un annuaire gratuit visant à promouvoir les marques françaises et les créateurs locaux. Le but de cet annuaire est la valorisation du fait main et du savoir-faire français mais aussi de faire découvrir au grand public des créations originales loin de l’image des grandes enseignes.
A chaque nouvelle édition, Pulpe organise sa soirée de lancement au cours de laquelle est divulguée la sélection de créateurs.
J’ai eu la chance de faire partie de l’édition #3. C’est  l’occasion rêvée de faire de chouettes rencontres et de papoter. C’est d’ailleurs lors de cette soirée que Céline et moi nous sommes rencontrées 😉

Y a-t-il des créateurs dont tu apprécies particulièrement le travail ?
J’aime par-dessus tout découvrir de nouveaux créateurs, notamment sur Etsy (source inépuisable  de craquage). La plupart de mes éléments de décoration ont été dénichés sur Etsy. J’aime les illustrations de OAK Gallery ou d’Atelier Bingo.

Pour ce qui est des bijoux, je suis littéralement fan du travail de En Avril et de Lunaticart.

oak-gallery

Les affiches végétales d’Oak Gallery

Quels sont tes futurs projets pour LAKLAK?
Cette année je souhaiterais me former au travail du métal pour élargir les possibilités de créations. Je voudrais aussi faire évoluer ma marque. Une refonte de toute mon identité visuelle est en cours ainsi qu’un site internet…

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply La Joyeuse Théoricienne 12 décembre 2016 at 14 h 25 min

    Elle est sur ALM aussi :p J’avais mis un commentaire sur leur blog sur son travail. Très joli, bravo ! 🙂

  • Leave a Reply

    %d blogueurs aiment cette page :